Syndicat
  des
  Journalistes

  


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Droits d'auteurs

--> Accord cadre sur les droits d'auteur dans la presse quotidienne régionale(Document pdf)

--> Droits d'auteurs et Internet : où en sont les quotidiens nationaux ? (En construction)

Communiqué

" La protection des droits d'auteur est essentielle à la qualité des médias " disent les journalistes à l'occasion de la journée mondiale du droit d'auteur.

"L'amélioration de la qualité des médias dépend d'une protection plus importante accordée aux droits d'auteur", affirme la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) dans un communiqué publié à l'occasion de la journée mondiale du livre et du droit d'auteur organisée par l'UNESCO le 23 avril 2003. La FIJ représente plus de 500  000 journalistes dans plus de 100 pays.

" La préservation et la mise en valeur des droits de propriété intellectuelle, à la fois économiques et moraux, est un élément clef dans toute stratégie visant au maintien de normes garantissant la qualité du contenu des médias" a affirmé la FIJ, spécifiant que la convergence des nouvelles technologies modifie la nature du journalisme et des conditions de travail des journalistes.

La FIJ condamne la concurrence dans le secteur des médias et l'obsession des profits rapides exercés par des pressions à l'encontre des droits traditionnels et des règles de travail, souvent modifiés sans consultation préalable avec les forces de travail, sans rémunération équitable et sans respect des droits économiques et moraux inhérents au droit d'auteur.

" Les besoins des utilisateurs et le droit d'accès du public à l'information doivent être respectés ", dit la FIJ," mais ceci ne devrait pas affaiblir les droits de propriété intellectuelle des auteurs. Un journalisme de qualité ne peut être garanti qu'à travers une rémunération juste et équitable et un droit moral fort pour les journalistes sur leur travail, afin qu'ils puissent travailler sans pression économique et en leur pleine responsabilité ".

" Tandis que certains employeurs invoquent le droit d'auteur pour justifier l'extension de la protection législative en la matière, ils essaient par la même occasion d'imposer aux auteurs des contrats restrictifs. Il existe une culture d'avidité et d'appauvrissement dans les normes de travail qui diminue les normes dans les médias", dit la FIJ.

Cette approche pourrait conduire les utilisateurs à penser que la communauté du droit d'auteur est monolithique, alors que les auteurs cherchent eux aussi à obtenir un meilleur accès à l'information. La FIJ est convaincue que la mise en application des règles internationales édictées par l'OIT, l'UNESCO et l'OMPI sont essentielles afin de préserver les conditions professionnelles nécessaires au maintien de la qualité et à des conditions de vie décentes pour ceux qui sont professionnellement engagés dans la construction de la société de l'information.

Pour ces raisons, la FIJ appelle tous les intéressés à soutenir les actions de défense et de mise en valeur des droits de propriété intellectuelle traditionnels en faveur des journalistes et de tous les autres créateurs, dans le contexte des nouveaux services de l'information et spécialement durant le Sommet Mondial de la Société de l'Information qui se tiendra à Genève cette année.
La FIJ réaffirme que la qualité des services de la société de l'information est étroitement liée à des conditions de travail sûres, sécurisées et équitables incluant une protection des droits d'auteur forte pour tous ceux qui travaillent dans les secteurs de l'information, de la communication et de la culture.

Pour plus d'information: Pamela Morinière, +32 2 235 22 16 Site web: www.authorsrights.org

 

 


 
FAQ