Syndicat
  des
  Journalistes

  


 

 

La commission de la carte de journaliste professionnel

CCIJP (Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels) : 01 40 34 17 17

Le site ...

Même si cette affirmation n’est PAS (juridiquement) TOTALEMENT EXACTE, le journaliste, selon une vérité de bon sens, est celui qui est TITULAIRE d’une CARTE d’identité de JOURNALISTE professionnel.
Ce POINT DE VUE mérite d’être défendu parce que la profession, qui revendique des droits spécifiques (confidentialité des sources d’information par exemple) s’organise autour de la commission de la carte. Celle-ci fonctionne PARITAIREMENT et ses membres sont renouvelés tous les trois ans par élections nationales.

élections 2003

élections 2000

Attribution ou renouvellement de la carte d'identité de journaliste profesionnel

La commission étudie une première demande de carte en se fondant sur le type d’employeur, sur la fonction exercée et sur le mode de rémunération (salaire ou non).
Elle peut accorder une carte à un stagiaire en CONTRAT DE QUALIFICATION.
Mais elle ÉLIMINE les demandes émanant de fonctionnaires, travaillant pour des publications éditées par les collectivité territoriales.
Elle ne donne pas de carte à des salariés des journaux d’entreprises, ni à des attachés de presse.
Elle ne reconnaît pas journalistes des salariés de sociétés de production audiovisuelle , n’ayant pas une mission d’information.
À noter aussi que les salariés des agences de presse ne sont journalistes que si l’AGENCE est AGRÉÉE.
Des journalistes photographes payés en DROITS D’AUTEUR peuvent obtenir une première carte, à condition de régulariser leur situation par la suite, en augmentant la part de rémunération touchée en salaires.

La reconnaissance par la convention collective

La commission de la carte est attentive à l’application de la convention collective des journalistes, dans toute hypothèse un peu compliquée sur laquelle elle doit trancher.
Ce sera le cas pour un salarié (non fonctionnaire) travaillant dans une publication éditée par une collectivité locale.
Ce sera le cas pour un webmaster.
Ce sera le cas pour le salarié employé par une société de production audiovisuelle.
Ce souci de la profession de voir appliquer aux personnes considérées comme JOURNALISTES, la convention collective des journalistes est logique : où trouver ailleurs, les droits et obligations s’attachant à notre métier.