Syndicat
  des
  Journalistes

  


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndicat des Journalistes CFTC

Fédération de la comunication CFTC
128, avenue Jean Jaurès 93697 PANTIN cedex
Tél. 01 73 30 42 35 et 01 73 30 42 36
Email : infos@journalistescftc.org

QU'EST-CE QUE LE SYNDICAT DES JOURNALISTES CFTC ?

Conscients de la nécessité de se grouper pour assurer la défense de leurs intérêts professionnels de nombreux journalistes ont choisi le syndicat des journalistes CFTC.
Pour quelles raisons ?

QUATRE BONNES RAISONS D'ADHÉRER

1. Où trouver un renseignement sur son salaire ou sa classification ? Que faire en cas de difficulté avec son employeur ? Comment être tenu informé des évolutions de la profession ? Ces questions, et bien d'autres, vous vous les posez un jour ou l'autre. Aux multiples incertitudes du métier, le syndicat des journalistes CFTC apporte l'assurance d'une bonne réponse. Il développe un syndicalisme de services qui répond aux préoccupations quotidiennes de ses membres.

2. Nombreux aussi sont les journalistes qui attachent autant d'importence aux problèmes éthiques de leur profession qu'aux préoccupations matérielles. Leur place est toute trouvée au syndicat des journalistes CFTC. Notre syndicat s'efforce de réfléchir à l'avenir de notre métier en insistant sur les enjeux nouveaux techniques et moraux qui dessinent les contours de notre profession pour les années à venir.

3. Le Syndicat des journalistes CFTC n'est pas "autonome", livré à lui-même. Il établit une solidarité active avec tous les professionnels de la communication (cadres employés ouvriers). Pour cela il agit en liaison avec la Fédération de la communication CFTC. Il est affilié à la CFTC, confédération ouverte à toutes les catégories professionnelles et à tous les niveaux hiérarchiques. Savez-vous que parce que nous sommes un syndical rattaché à une confédération, nous avons pu alerter immédiatement notre représentant au sein de l'UNEDIC lorsque, en juin 1993, cet organisme a décidé d'assimiler à une démission pure et simple un départ pour clause de conscience ? Cette mesure scandaleuse a pu ainsi être repoussée.

4. L'action syndicale ne saurait se confondre avec l'action politique Le syndicat des journalistes CFTC entend agir sur le strict terrain professionnel. En fondant notre action sur des convictions sociales et morales clairement affirmées nous accueillons tous les journalistes qui entendent ne pas séparer leurs droits de leurs devoirs quelles que soient leurs convictions philosophiques religieuses et politiques. Le syndicat des journalistes CFTC rejette la lutte des classes et privilégie la négociation. Il veut aboutir et non faire de l'agitation. Il ne refuse jamais la discussion. Il s'engage sur des compromis positifs et rejette les résultats insuffisants.

SES OBJECTIFS ACTUELS

• Lutter contre la précarisation de l'emploi et plus particulièrement des jeunes soumis à la loi des contrats à durée déterminée et aux piges réduites, derniers intégrés et premiers licenciés.

• Assurer des garanties suffisantes aux journalistes que concerne l'introduction de nouvelles technologies : formation, conditions de travail, garantie de l'emploi.

• Défendre l'abattement de 30 % aujourd'hui menacé. Cet abattement n'est pas un ''privilège'' fiscal. C'est un complément de salaire qui compense en partie une pratique généralisée de bas salaires. La revalorisation régulière du plafond de cet abattement constitue un corollaire indispensable à son maintien.

• Promouvoir une réflexion active sur la perte de crédit progressive de la profession et participer à l'élaboration d'une charte précisant les droits et les devoirs des journalistes.

UN SYNDICAT EN NETTE PROGRESSION

Aux élections du 15 juin 1994 à la Commission de la carte d'identité des Journalistes professionnels le syndicat des journalistes CFTC a réalisé une progression significative passant par rapport au scrutin précédent de 7 à 11 % des voix.
Cette progression la plus importante de toutes les listes en présence situe désormais la CFTC devant FO et la CGC, et fait d'elle la première organisation syndicale réformiste chez les journalistes.

 

SNJ(I)
CFDT(I)
CGT(I)

1991

44,3
21,1
11,6

1994

43,4
21,2
11,8

1997

39,96
19,48
18,17

2000

45,66
17,10
15,87

CFTC

7,0

11,0

11,47
10,98

FO
CGC

5,3
10,7
6,7
5,9
4,67
6,24
4,75
5,63

(En % des suffrages exprimés)
( I ) Le SNJ, la CFDT et la CGT ont créé une Union nationale des syndicats de journalistes (UNSJ)

 

UNE ACTION DE TOUS LES JOURS

Le syndicat des journalistes CFTC est à votre écoute. Il est là pour vous défendre:

o sur le plan individuel
- une assistance personnalisée en cas de difficultés professionnelles
- des conseils et une information juridique et sociale.
- une aide pratique dans vos recherches
- la solidarité d'équipes syndicales qui connaissent vos problèmes professionnels
- le magazine mensuel de la CFTC "La vie à défendre ".

o sur le plan collectif
- participation active aux travaux de la Commission paritaire de l'emploi, de la commission arbitrale,
- présence d’élus CFTC à la Commission de la carte d’identité des journalistes, dans les conseils de prud'hommes, dans de nombreux conseils d'administration (écoles de journalisme, OPCA, ASSEDIC, etc.)
- négociation avec les organisations d'employeurs: salaires, conditions de travaiI, nouvelles technologies, etc

COTISATIONS

Ce sont les adhérents qui fournissent au syndicat les moyens financiers nécessaires à son développement et aux services rendus : réunions syndicales, bulletins et journaux d’information, soutien juridique…
La cotisation est calculée sur la base du salaire mensuel net et moyen (primes et 13e mois compris).
Salaire mensuel moyen Cotisation annuelle

Salaire mensuel moyen

  Cotisation annuelle

- moins de 1 900 euros
- de 1 900 à 2 500 euros
- plus de 2 500 euros

- retraités
- demandeurs d'emploi

85 euros (28,90 net de réduction d'impôt)
100 euros (34 net de réduction d'impôt)
130 euros (44,20 net de réduction d'impôt)

60 euros (20,40 net de réduction d'impôt)
60 euros (20,40 net de réduction d'impôt)


 

Le versement de la cotisation a pour contrepartie l'établissement de la carte et du reçu fiscal (66 % de votre cotisation peuvent être déduits de votre revenu imposable.).

La cotisation comprend l'abonnement au magazine mensuel "La vie à défendre", et à la lettre d'information du syndicat.

BULLETIN D 'ADHESION

 

Les statuts du syndicat

 

 

 

 

 

 

 

 
FAQ